05 mars 2011

"I've seen Hell. It's white, snow-white"

J'aime pleurer devant mon écran. Mais quand je dis pleurer, ça ne signifie pas forcément que c'est parce que c'est triste ou joyeux. C'est plutôt que je reste tellement longtemps devant, et à des heures tellement improbables, que mes yeux ne le supportent plus vraiment. Et pourtant je continue, parce que je suis inconsciente et impatiente, et quand je commence à regarder quelque chose, je veux savoir la suite. Et ces jours-ci, j'ai vraiment passé un temps considérable devant mon petit écran d'ordinateur. Si je deviens aveugle dans 10 ans, ça sera la faute des séries, pas la mienne !

Retour sur ce qui m'a fait saigner les yeux en ce début de 2011 (mais pas dans le sens négatif !!)

- Downton Abbey. Il y a sept épisodes d'environ une heure, je les ai tous regardé à la suite. Oui oui, 7h d'un coup ! La seule excuse que je peux trouver : j'étais malade, et incapable de faire quoique ce soit. A noter : j'avais un exam trois jours plus tard, et je n'avais absolument pas commencé à réviser.

DowntonAbbey

Downton Abbey est une mini-série qui se déroule avant la seconde guerre mondiale en Angleterre. Elle s'intéresse à la vie d'un domaine, tenu par la famille Crawley. Là, interagissent maîtres et domestiques.

Sybil_in_Downton_AbbeyAvant même que je la regarde, cette série m'intriguait car je n'en entendais que du bien, ce qui est rare ! Beaucoup de gens autour de moi l'ont regardé, et j'ai finalement cédé notamment face au lobbying. J'ai commandé le DVD et j'ai profité d'être malade pour regarder les 7 épisodes en une seule journée.  Est ce que ça suffit pour prouver que j'ai adoré ?

D'abord j'ai été très sensible à la beauté de l'ensemble. Le domaine est magnifique, tout comme les costumes, en particulier les robes.

C'est presque un exploit d'être parvenu à faire une intrigue qui repose sur environ vingt personnages, tous d'une importance plus ou moins équivalente, sans nous perdre ou nous lasser. L'histoire passe d'un personnage à l'autre de manière tout à fait naturelle et logique, et à aucun moment je n'ai trouvé ça artificiel ou mal fait. De plus j'ai immédiatement identifié les personnages, ce qui n'est pas toujours évident dans de telles situations ! Je me suis très vite attachée à tous les personnages (enfin, presque tous), que les scénaristes ont tous dôtés d'une personnalité complexe. Aucun ne se ressemble, et c'est ce qui fait la force de cette mini-série. A aucun moment je ne me suis ennuyée, j'ai été complétement hapée !

 

- North and South. Là j'ai été raisonnable, mais je ne l'ai pas regardé seule. Seulement 3 épisodes à la suite, pour se coucher à 2h du matin. Je ne parle pas des revsionnages en boucles de certaines scènes, à des heures plus que tardives.

5173565040_21fe3d28bd

Adapté du livre du même nom de l'auteur anglaise du 19ème siècle Elizabeth Gaskell, North and South s'intéresse à une période de la vie de la jeune Margaret Hale, qui est forcée de quitter son Sud natal pour le nord de l'Angleterre. Là, elle découvre une autre culture, que ce soit dans les manières, dans les préoccupations, les problèmes sociaux ect. , ce qui la transforme.

J'ai beaucoup aimé cette mini-série et je ne fais que la reregarder. Toutefois, elle m'a surprise. J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je savais qu'il y avait une histoire d'amour, une grève et des problèmes sociaux, Richard Armitage, mais c'est tout. En fait j'imaginais que c'était vraiment centré sur l'histoire d'amour et je ne voyais pas la dimension sociale aussi importante. C'est pourquoi j'ai été surprise.
De plus je ne pensais pas que North and South était aussi éprouvant pour les personnages, pour finalement bien peu de bonheur.

north_south_01

Je m'attarde sur le couple principal, les acteurs sont très bons tous les deux. Richard Armitage m'a tout à fait convaincue. Il est très classe et joue ici à merveille avec tous ses regards très évocateurs. L'actrice qui interprête Margaret m'a également beaucoup touchée.
Mais tous les acteurs sont brillants. Brendan Coyle, que je connais depuis peu de temps grâce à Downton Abbey, me plaît toujours autant. J'adore son personnage et la relation qui se noue peu à peu avec Thornton. Bien sur, la mère de Thornton est également incroyable. Leur relation est vraiment touchant.

L'image est superbe, ces contrastes entre les couleurs chaudes et brillantes du Sud et celles beaucoup plus froides du Nord m'ont plu. Est-il utile de préciser que la musique est sublime ?

Je suis actuellement en train de lire le livre, qui me plait également beaucoup !

- Dexter, saison 5 . Je m'étais arrêtée à l'épisode 3 au mois de septembre. J'ai repris en janvier, et j'ai tout vu en un week end, ce qui implique de me coucher à 4h un dimanche matin.

dexter

Si vous suivez un peu mon blog, vous avez dû voir un article il y a presque un an, dans lequel je criais au génie pour la saison 1. Depuis, j'ai bien entendu regardé la suite. J'ai trouvé toutes les saisons aussi passionnantes les unes que les autres (sauf peut être la troisième, qui est un peu longuette à se mettre en place, mais qui nous offre des derniers épisodes tout aussi haletants que les autres saisons).

La fin de la saison 4 laissait envisager des bouleversement dans la vie de notre sérial killer préféré. C'est bel et bien le cas.

J'ai fais une pause de quelques mois dans la saison 5. Mais après avoir tout revu, je me suis rendue compte à quel point j'aime cette série, j'aime Dexter et les personnages secondaires, j'aime la manière dont les scénaristes parviennent à nous tenir en haleine, à nous empêcher de respirer, tellement nous sommes happés par les épisodes.

dexter_lumen

Cette saison est encore une fois excellente ! Différente des autres, encore une fois. La capacité de renouvellement de cette série m'étonne sans cesse ! On explore une nouvelle facette de Dexter, et c'est toujours aussi passionnant ! L'arrivée d'un nouveau personnage, très important pour Dexter, provoque un véritable changement chez lui. Le méchant de la saison est effrayant. Les personnages secondaires sont encore un peu plus fouillés.

 Je ne veux rien dire de plus car être spoilé sur Dexter, c'est l'une des pires choses qui puisse arriver (oui oui, j'ai vécu ça pour la saison 4 et ça m'a gâché pas mal de choses). Il faut le voir. C'est l'une des meilleurs séries que j'ai vu, je ne peux que vous conseillez de la voir !!!

La suite dans le prochain article ! Mais cette fois, direction l'Asie !!

Posté par missgaufre à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur "I've seen Hell. It's white, snow-white"

    Dexter est une vraie drogue ! J'ai hâte de voir la saison 5 et de dire au revoir à ma vie sociale.

    Posté par Lucie, 18 mars 2011 à 21:29 | | Répondre
Nouveau commentaire